TDAH Et Faim

TDAH Et Faim

 Le TDAH est souvent associé à des habitudes alimentaires loin d'être idéales, incluant des problèmes comme les troubles de la boulimie et l'alimentation émotionnelle. Mais vous n'êtes pas seul, et il y a des étapes que vous pouvez suivre. Voici votre guide sur le lien entre le TDAH et la faim, accompagné de quelques étapes concrètes pour des habitudes alimentaires plus saines.

Published on
19/9/2022
Updated on
7/2/2023
estimated reading time
minutes

écrit par

Alice

The mini Adhd coach

Reviewed by

Dans cet article

Reviewed by

A word form our expert

Avez-vous une Relation Amour-Haine avec la Nourriture ?

J'entends mon estomac gargouiller pendant que j'écris ceci. Pourtant, je choisis de continuer à écrire plutôt que de manger, de peur de perdre le fil de ma pensée si je fais une pause, ou pire, d'oublier complètement ce que je faisais et de ne jamais écrire cet article. 😆

Sauter des repas ou retarder le moment de manger est quelque chose que je remarque faire souvent, et je sais que je ne suis pas le seul. C'est un schéma courant chez de nombreuses personnes atteintes de TDAH. À l'inverse, parfois je mange trop quand je m'ennuie, même si je n'ai pas faim. 🙄 Les snacks par exemple peuvent être si dangereux, car je peux manger sans réfléchir un paquet entier tout en faisant autre chose comme regarder la télévision.

Selon les recherches, les personnes atteintes de TDAH sont plus susceptibles d'avoir des problèmes d'alimentation. C'est pourquoi, malheureusement, de nombreuses personnes atteintes de TDAH souffrent également de troubles de l'alimentation. 😥 Il y a plusieurs raisons à cela, et savoir que ces tendances alimentaires pourraient être liées à la façon dont nos cerveaux TDAH fonctionnent peut changer la donne. 🌟

Dans cet article, nous approfondissons ce sujet. Nous explorerons des schémas alimentaires tels que la boulimie et la suralimentation liée au stress, qui sont plus courants chez nous, personnes atteintes de TDAH. De plus, nous parlerons de la façon de faire des choix alimentaires plus sains lorsque l'on a l'impression que notre cerveau fait tout pour nous orienter vers des options moins saines. Plongeons-y ! 😋

Le Lien entre les Symptômes du TDAH et les Problèmes Alimentaires

Le Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité n'influence pas seulement notre capacité à nous concentrer, à gérer notre temps ou à nous souvenir des tâches. Il peut également jouer un rôle significatif dans notre relation à la nourriture. Comprendre cette connexion est crucial, car cela aide à dévoiler les complexités plus profondes de la manière dont les symptômes du TDAH peuvent se manifester dans nos habitudes quotidiennes. Voici quelques-uns des exemples les plus courants :

Impulsivité et Suralimentation

L'impulsivité, symptôme courant du TDAH, peut se traduire par des décisions précipitées concernant la nourriture. Cela pourrait signifier que nous nous laissons tenter par un paquet de chips alléchant même lorsque nous n'avons pas vraiment faim ou que nous consommons plus que ce que nous avions initialement prévu.

Distraction & Repas Manqués

Comme je saute parfois des repas car je suis hyper concentré sur quelque chose, beaucoup de personnes atteintes de TDAH peuvent être tellement absorbées par une tâche qu'elles négligent les signaux de faim de leur corps. Cette inattention peut entraîner des habitudes alimentaires irrégulières.

Hyperconcentration & Alimentation Automatique

Nos cerveaux TDAH sont notoirement stimulés quand nous faisons 2 choses à la fois. Comme agiter les jambes et bouger nerveusement pendant les réunions Zoom ou marcher en rond en parlant au téléphone... Manger est l'une des choses les plus simples que l'on puisse faire tout en faisant autre chose, comme parler, regarder la télévision, lire, travailler, certains mangent même en conduisant ou en marchant 😂.

Maintenant, si vous prenez l'habitude de manger pendant des tâches spécifiques, et que vous effectuez ces tâches fréquemment, c'est à ce moment-là que vous pouvez finir par manger beaucoup plus que vous ne le pensez. Car vous ne pensez pas à la nourriture que vous mangez, vous êtes concentré sur l'autre tâche.

Régulation Émotionnelle & Alimentation liée au Stress

Le TDAH peut parfois s'accompagner de difficultés à réguler ses émotions. Cela peut pousser certains à utiliser la nourriture comme mécanisme d'adaptation, se tournant vers des aliments réconfortants en période de stress, de tristesse ou même d'ennui.

Fonction Exécutive & Planification des Repas

L'une des fonctions exécutives qui peut être altérée dans le TDAH est la capacité de planification et d'organisation. Cela peut rendre la planification des repas plus difficile, conduisant à des choix alimentaires spontanés et souvent moins sains.

La prise de conscience est la première étape pour aborder ces modèles. Reconnaître comment les symptômes du TDAH peuvent influencer les habitudes alimentaires est essentiel. En comprenant ce lien, les individus atteints de TDAH peuvent travailler à développer des stratégies favorisant des habitudes alimentaires plus saines, tout en gérant plus efficacement leurs symptômes de TDAH.

Heureusement, Grace de Future ADHD s'en est rendu compte et a décidé d'y remédier en concevant un planificateur pour TDAH, fait par une personne atteinte de TDAH pour des individus atteints de TDAH. Restez à l'écoute car nous sortirons une édition spéciale "mini coach TDAH" de ce planificateur dans les prochains jours !

TDAH et son Impact sur les Comportements Alimentaires

Boulimie Hyperphagique

La boulimie hyperphagique ne se résume pas à manger beaucoup ; c'est consommer une grande quantité de nourriture en peu de temps, même quand on est déjà rassasié.

La recherche, y compris des études de la Harvard Medical School, souligne un lien particulier entre le TDAH et des comportements comme la boulimie hyperphagique. Nos symptômes du TDAH, comme le contrôle des impulsions ou son absence, jouent un grand rôle ici. Dans le cerveau TDAH, les régions responsables de la fonction exécutive, de la prise de décision, de l'autocontrôle et de la mémoire de travail peuvent ne pas fonctionner de manière optimale. 🧠

Par exemple, imaginez que vous ayez faim ou que vous vous ennuyiez et que vous voyiez une publicité ou receviez un message vous invitant à prendre un fast-food… Si vous avez un TDAH, la capacité du cerveau à gérer l'impulsivité pourrait ne pas être assez forte pour s'arrêter là. Avant que vous ne le réalisiez, vous pourriez vous retrouver à manger de manière compulsive et sans réflexion. 😬

Et cela ne s'arrête pas à l'impulsivité ; vivre avec un TDAH signifie souvent jongler avec de nombreux autres aspects qui alimentent indirectement la boulimie hyperphagique. Par exemple, il semble plus simple de choisir des restaurants de fast-food lorsqu'on est confronté à la paralysie décisionnelle ou à l'initiation d'une tâche. De même, manger des bonbons ou des chips est plus facile que de cuisiner un repas. Faire régulièrement ses courses et cuisiner des aliments frais avant qu'ils ne se gâtent peut être vraiment difficile lorsque l'on a également du mal avec la perception du temps et la permanence de l'objet.

Quoi qu'il en soit, ces habitudes alimentaires peuvent s'amplifier en quelque chose de bien plus gros, comme la boulimie hyperphagique.

Visualisez vos traits liés au TDAH

Découvrez où vous vous situez dans le spectre du TDAH en répondant à 28 questions inspirées de l'Échelle d'Auto-évaluation pour Adultes (ASRS).

Faites le test gratuitement !

Manger sous le Stress

Si vous vous retrouvez à chercher un paquet de chips ou un morceau de gâteau lorsque les choses deviennent difficiles - vous n'êtes pas seul. Manger sous le stress, ou manger émotionnel, est souvent une solution rapide pour une élévation instantanée de l'humeur.

Manger sous le stress ne doit pas être confondu avec le trouble de la boulimie hyperphagique. Manger sous le stress n'est généralement pas aussi grave mais affecte toujours votre bien-être émotionnel et vos habitudes alimentaires. 🤔

Nous savons que lorsque la fonction exécutive de votre cerveau ne fonctionne pas au mieux, il devient facile d'agir sur un coup de tête, rendant difficile la résistance à cette barre de chocolat lorsque vous vous sentez déprimé. Il ne s'agit pas seulement d'avoir faim ; il s'agit de gérer des émotions comme l'anxiété, la tristesse ou la solitude en se plongeant dans la nourriture réconfort.

Lorsque nous consommons quelque chose de riche en sucre, par exemple, nous obtenons souvent une augmentation de la sérotonine et de la dopamine - ce qui est comme un pur bonheur pour nos cerveaux privés de dopamine. 🤩 En fait, les recherches montrent que les personnes atteintes de TDAH sont plus susceptibles de s'automédicamenter avec des aliments sucrés. 🍭

Sous-alimentation

Alors qu'on suppose souvent que le TDAH pourrait conduire à la suralimentation en raison de l'impulsivité ou de déclencheurs émotionnels, la sous-alimentation est une autre préoccupation qui n'est pas autant mise en avant. En fait, les personnes atteintes de TDAH peuvent oublier de manger aussi facilement qu'elles pourraient oublier où elles ont mis leurs clés. 🙈

Pour moi, le principal coupable derrière la sous-alimentation est l'hyperconcentration. Lorsque je suis plongé dans une activité, le temps peut passer sans que je réalise que j'ai raté un repas. À ce moment-là, je suis tellement absorbé par ce que je fais que l'idée de m'arrêter pour manger ne me traverse même pas l'esprit. 😬

Pour beaucoup d'entre nous, les médicaments stimulants 💊 couramment utilisés pour traiter les symptômes du TDAH peuvent supprimer l'appétit. Bien que le médicament aide à améliorer la concentration et à réduire l'impulsivité, il peut vous rendre nettement moins affamé.

D'un autre côté, lorsque le médicament cesse de faire effet, nous pouvons aussi nous retrouver à avoir une faim vorace, et à manger tout ce qui est en vue après n'avoir rien mangé toute la journée.

L'oubli joue également un rôle ici. Avec l'aspect déficit de l'attention du trouble, il est facile de se laisser distraire et d'oublier de manger. Et n'oublions pas comment des états émotionnels comme l'anxiété peuvent vous faire perdre l'intérêt pour la nourriture.

En effet, les personnes atteintes de TDAH sont plus susceptibles de rencontrer des problèmes comme l'abus de substances et les troubles de l'alimentation, y compris l'anorexie et la boulimie. Des études ont montré que tant les enfants que les adultes atteints de TDAH ont tendance à présenter des taux plus élevés de ces troubles par rapport à la population générale.

L'impulsivité et les problèmes d'attention inhérents au TDAH peuvent rendre une personne vulnérable aux troubles de l'alimentation. L'anorexie, par exemple, peut sembler contre-intuitive au TDAH, étant donné son association avec l'impulsivité, mais l'accent mis par le trouble sur le contrôle peut attirer ceux qui luttent contre les symptômes du TDAH.

D'un autre côté, la boulimie implique souvent des cycles de boulimie suivis de purges, qui peuvent être exacerbés par l'impact du TDAH sur le contrôle des impulsions, la régulation émotionnelle et la honte.

Si vous présentez des signes de trouble de l'alimentation, une consultation avec un psychologue clinicien ou un spécialiste des troubles de l'alimentation est essentielle. Ils peuvent offrir des évaluations diagnostiques et des plans de traitement efficaces adaptés à l'interaction complexe entre le TDAH et les troubles de l'alimentation. ❣️

L'Effet Domino : Implications pour la Santé

Il est essentiel de penser au-delà des symptômes immédiats et de prendre en compte les risques pour la santé à long terme. Les problèmes alimentaires ne concernent pas seulement la nourriture et le poids ; ils peuvent souvent entraîner des problèmes de santé plus graves comme l'obésité, l'hypertension et les maladies cardiaques.

De plus, les personnes atteintes de TDAH peuvent parfois adopter un mode de vie sédentaire. Par exemple, elles peuvent oublier de faire de l'exercice ou avoir du mal à s'y tenir régulièrement. Beaucoup d'entre nous sont confrontés à des problèmes de sommeil et de fatigue, ce qui peut compliquer nos meilleures intentions pour brûler des graisses et perdre du poids. D'un autre côté, bien que les types de TDAH hyperactifs semblent brûler plus de calories, leurs symptômes de TDAH peuvent tout aussi facilement les pousser à manger impulsivement des aliments malsains et à éviter l'exercice.

Ces facteurs font de l'obésité une préoccupation majeure pour tout adulte ou enfant atteint de TDAH. C'est pourquoi il est essentiel de ne pas seulement traiter les symptômes du TDAH, mais aussi de prendre des mesures proactives pour développer des habitudes alimentaires plus saines et perdre du poids. Ne laissez pas le TDAH être une excuse pour négliger votre bien-être ; voyez-le plutôt comme une raison supplémentaire de planifier et de prendre soin de votre santé. 🌱

Stratégies & Astuces pour une Alimentation Plus Saine avec le TDAH

Selon une recherche de John Fleming sur la relation entre le TDAH et les troubles de l'alimentation, les personnes atteintes de TDAH ont souvent du mal à reconnaître quand elles sont rassasiées ou encore affamées. Mais ne vous inquiétez pas ! Il existe des stratégies totalement applicables pour vous aider à mieux comprendre les signaux de votre corps et à réguler vos habitudes alimentaires. 👍

Le Pouvoir de la Planification

D'abord, parlons de la planification des repas. Cela peut sembler ennuyeux, mais savoir à l'avance ce que vous allez manger aborde deux défis majeurs pour la plupart des personnes atteintes de TDAH : les choix alimentaires impulsifs et le sous-alimentation due à l'oubli des repas. Planifier ses repas ne consiste pas seulement à noter ce que vous allez manger, mais aussi à contrôler les portions. Connaître la bonne taille de portion peut vous aider à éviter de trop manger et à mieux gérer votre poids.

Une autre astuce très efficace si vous oubliez souvent de manger est de préparer un grand contenant d'options saines et de le placer à un endroit visible dans votre réfrigérateur. Cette méthode sert de rappel pour manger et simplifie les décisions concernant les repas et les encas, facilitant la nourriture tout en gérant d'autres tâches.

Loin des Yeux, Loin du Cœur

Vous connaissez ces aliments déclencheurs auxquels vous ne pouvez résister ? 😉 Gardez-les hors de vue ou, mieux encore, hors de chez vous. Les personnes atteintes de TDAH ont tendance à être impulsives, ce qui rend difficile la résistance à ces tentations. Bien sûr, cela ne signifie pas qu'il faut ne jamais manger vos aliments préférés - mais si vous devez intentionnellement sortir pour les acheter, cela réduit le risque de manger compulsivement sans y penser.

Canalisez Votre Énergie Ailleurs

Avez-vous déjà erré vers le réfrigérateur simplement parce que vous vous ennuyiez ou vous sentiez déprimé ? Les symptômes du TDAH incluent souvent une dysrégulation émotionnelle, ce qui nous pousse à nous tourner vers la nourriture pour trouver du réconfort. Trouver d'autres moyens de gérer l'ennui ou le stress émotionnel est essentiel. Vous pouvez écouter de la musique, faire une promenade ou même envoyer un SMS à un ami. Le but est de rompre le cycle et d'éviter d'utiliser la nourriture comme mécanisme d'adaptation.

Maîtrisez l'Autocontrôle

L'autocontrôle ne concerne pas seulement le fait de résister à une part supplémentaire de gâteau ou de se souvenir de manger quand c'est nécessaire. Le TDAH peut vous faire oublier les repas, ce qui perturbe votre métabolisme et peut vous faire prendre du poids à long terme. Manger de petits repas régulièrement pourrait être la clé ici. Pour cela, vous pourriez avoir besoin de mettre en place des rappels - et vraiment arrêter ce que vous faites pour manger lorsque le rappel sonne. 😜

Ne Négligez Pas le Sommeil

Le manque de sommeil peut perturber les hormones de la faim de votre corps et vous donner plus envie de calories. Étant donné que les symptômes du TDAH incluent souvent des problèmes de sommeil, il est encore plus crucial pour ceux souffrant de trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité de bien dormir. Il en va de même pour la déshydratation - ne pas boire suffisamment d'eau peut amener notre cerveau à confondre la soif avec la faim. Alors, assurez-vous de bien vous hydrater tout au long de la journée. 💦

Demandez de l'Aide

Il est peut-être temps de consulter un professionnel si tout cela vous semble accablant. Il n'y a aucune honte à avoir besoin d'aide supplémentaire pour naviguer entre les complexités des troubles de l'alimentation et du TDAH. Ils peuvent vous aider à établir des liens entre les symptômes du TDAH et les troubles alimentaires pour fournir des options de traitement adaptées.

Conclusion

Bien que la gestion des problèmes de faim et d'alimentation avec les symptômes du TDAH soit difficile, il est possible d'améliorer votre relation avec la nourriture. 🥰 En intégrant des astuces comme la planification des repas, en travaillant sur le contrôle des impulsions, et en se concentrant sur la taille des portions, vous pouvez ouvrir la voie à une meilleure santé et à moins de suralimentation.

Comprendre la relation entre le TDAH et des éléments comme le poids, l'obésité et la suppression de l'appétit peut vous donner les outils nécessaires pour faire des choix plus éclairés. Après tout, le savoir, c'est le pouvoir ! 🌟

Il y a de l'espoir, que vous cherchiez à perdre du poids, à arrêter de manger par ennui ou à aborder des problèmes sous-jacents comme les troubles de l'alimentation. Rappelez-vous, chaque petit pas compte ; il est toujours temps de commencer à apporter des changements. Si vous pensez correspondre aux critères de diagnostic d'un trouble de l'alimentation, vous devez contacter un spécialiste dès que possible.

N'oubliez pas, vous méritez la santé et le bonheur tout autant que n'importe qui d'autre. 💕

Livre d'auto-évaluation du TDAH

Visualisez et évaluez 25 traits du TDAH et comprenez comment ils affectent votre vie. Le cahier contient 61 pages avec des exemples visuels.

En savoir plus
Could it be ADHD? The Self-Assessment Workbook by The Mini ADHD Coach.

Le TDAH & la Faim: Foire Aux Questions (FAQ)

Le TDAH peut-il affecter la faim ?

Absolument, le TDAH peut avoir un impact significatif sur votre sensation de faim et vos habitudes alimentaires. Les recherches montrent que le TDAH pourrait influencer la façon dont nous percevons les signaux de faim.

Les personnes atteintes de TDAH grignotent-elles plus ?

Le grignotage peut être plus courant chez ceux qui souffrent de TDAH. Le besoin de stimulation constante peut parfois se manifester par des grignotages fréquents, même lorsqu'ils ne sont pas socialement acceptables ou sains. Il ne s'agit pas seulement de faim ; c'est souvent lié à des besoins émotionnels ou à l'ennui. Manger de petits repas à intervalles réguliers peut être une stratégie efficace pour gérer cette tendance.

Le TDAH peut-il coexister avec des troubles de l'alimentation ?

Le TDAH et les troubles de l'alimentation peuvent coexister, rendant la gestion de la santé plus complexe. Par exemple, les individus atteints de TDAH sont plus susceptibles de manger compulsivement. Comprendre ce lien est essentiel pour un traitement approprié et pour éviter des échecs répétés dans la gestion de l'une ou l'autre condition.

Share this article on Social Media

Help us raise awareness around ADHD, let's spread ADHD love and support to all that need it.

If you liked this article you are going to like these ones:

Check out more content about similar topics: