TDAH et l'Alcool.

Le Lien Entre le TDAH et l'Alcool

Pour certaines personnes, le TDAH peut être associé à des problèmes de consommation d'alcool. Cela peut se produire pour quelques raisons, comme une tentative de soulager les symptômes tels que l'hyperactivité. Mais quand cela devient-il un problème et comment pouvez-vous y remédier ? Voyons ce que disent les recherches sur le risque accru d'abus d'alcool associé à un diagnostic de TDAH. En comprenant les mécanismes qui se cachent derrière cela, nous pouvons découvrir comment y faire face ensemble.

Published on
4/1/2022
Updated on
7/2/2023
estimated reading time
minutes

écrit par

Alice

The mini Adhd coach

Reviewed by

Dans cet article

Reviewed by

A word form our expert

Le Lien Entre le TDAH et l'Alcool

Les rapports montrent un risque accru d'abus d'alcool chez les jeunes adultes atteints de TDAH. Malgré de nombreuses recherches, il n'est toujours pas clair quel facteur en est la cause. Certaines recherches suggèrent que l'alcool affecte la manière dont les symptômes du TDAH peuvent se manifester. D'autres recherches ont révélé que 25% des adultes recevant un traitement pour l'alcoolisme et les problèmes liés à l'alcool avaient déjà reçu un diagnostic de TDAH.

Alors, quel est le lien ? La réponse réside dans les symptômes.

Comment l'Alcool Peut Aggraver les Symptômes du TDAH

Les symptômes les plus typiques du TDAH sont l'agitation, l'impulsivité et l'hyperactivité. Les personnes présentant ces symptômes peuvent avoir du mal à se concentrer et à se focaliser sur des activités particulières. Elles ont tendance à éprouver des difficultés avec l'autodiscipline comportementale et la pensée logique.

Le TDAH peut se manifester physiquement, émotionnellement et mentalement. Selon l'American Psychiatric Association, il existe également des preuves d'un risque accru de maladies mentales chez les personnes atteintes de TDAH. Les troubles coexistants les plus courants comprennent la dépression, le trouble bipolaire et l'anxiété.

Si une personne atteinte de TDAH éprouve un manque de soutien émotionnel et un fonctionnement émotionnel perturbé, elle peut se tourner vers la drogue et l'alcool pour faire face. Il s'agit d'une forme d'automédication visant à atténuer les symptômes associés au TDAH.

Cependant, une consommation d'alcool à long terme peut entraîner des facteurs de risque supplémentaires qui peuvent involontairement aggraver les symptômes du TDAH.

Abus de Substances et Médicaments Pour le TDAH

Pour de nombreuses personnes atteintes de TDAH, des émotions intenses telles que la colère, l'anxiété ou le stress peuvent les amener à abuser de l'alcool. Il n'est pas rare d'utiliser l'alcool pour faire face à la gêne sociale ou de consommer de manière excessive en cas de pensées agitées et hyperactives.

Bien que certaines personnes atteintes de TDAH pensent que boire de l'alcool, surtout sous traitement médicamenteux, est sans danger, la réalité peut être différente. Les effets de l'alcool et des médicaments pour le TDAH peuvent avoir un impact sur la santé physique, la cognition et le comportement.

Les interactions entre les médicaments pour le TDAH et l'alcool peuvent également entraîner une sensibilité accrue à l'alcool et représenter un facteur de risque d'effets tels que l'intoxication alcoolique.

La consommation de substances, y compris l'alcool et les problèmes de toxicomanie, augmente le risque d'aggravation des symptômes du TDAH. L'abus de substances consiste en une utilisation excessive et incontrôlée de drogues ou d’alcool, ce qui a souvent des conséquences néfastes sur la santé, les relations, les finances et le bien-être mental. Cela implique un schéma de comportement de consommation continue, malgré son impact négatif sur leur vie.

La Connexion Entre le TDAH Enfance et une Utilisation Précoce d'Alcool

Il existe une association entre le TDAH chez les adolescents et un risque accru de troubles liés à la consommation de substances. De nombreux jeunes atteints de TDAH commencent à boire plus tôt, souvent en raison de comportements impulsifs. Cela est particulièrement vrai lorsqu'ils sont entourés d'un environnement qui encourage une consommation excessive d'alcool.

L'association entre la consommation d'alcool chez les adolescents et le TDAH peut être attribuée aux symptômes d'hyperactivité, au comportement de recherche de nouveauté et aux troubles mentaux préexistants.

Les Conséquences Négatives de l'Abus de Substances sur le Comportement

L'alcool peut avoir un impact sur la progression du développement et le fonctionnement d'un cerveau atteint de TDAH. Les gens ont souvent recours à l'alcool pour se sentir plus à l'aise dans des situations sociales, comme les fêtes ou les rencontres avec de nouvelles personnes. Mais la nature impulsive à la fois de l'alcoolisme et du TDAH peut entraîner une prise de décision médiocre et même un comportement agressif.

Certaines personnes atteintes de TDAH peuvent percevoir l'alcool comme ayant un effet positif à court terme. Comme l'alcool affecte notre capacité à penser et à agir de manière logique, il peut induire un effet calmant et soulager les pensées incessantes. Cependant, pour atteindre cet état de calme, une consommation excessive d'alcool et des excès de boisson sont généralement nécessaires.

La Consommation Excessive d'Alcool en Tant que Facteur de Risque pour la Toxicomanie

Si vous avez des problèmes comme la consommation excessive d'alcool, il est essentiel d'évaluer si vous pourriez avoir une dépendance. La consommation d'alcool peut n'être que la partie émergée de l'iceberg. Elle peut ouvrir la porte à d'autres troubles liés à l'utilisation de substances.

Si elle n'est pas traitée, la consommation excessive d'alcool peut conduire à la dépendance et à la tolérance à l'alcool. Cela renforce davantage le besoin d'autres substances comme les drogues pour satisfaire les envies ou masquer les symptômes du TDAH.

Des substances comme le cannabis, la cocaïne, l'héroïne et l'ecstasy peuvent toutes contribuer aux dépendances aux drogues. Si cela n'est pas traité, cela pourrait avoir un impact sur votre mode de vie, votre santé et vos relations.

Le meilleur moyen de prévenir cela est de faire des changements dès que vous remarquez que cela devient un problème.

Visualisez vos traits liés au TDAH

Découvrez où vous vous situez dans le spectre du TDAH en répondant à 28 questions inspirées de l'Échelle d'Auto-évaluation pour Adultes (ASRS).

Faites le test gratuitement !

Traitement pour les Troubles liés à l'Alcool

Bien que la consommation d'alcool puisse temporairement vous aider à gérer les symptômes du TDAH, le risque accru de trouble de l'abus d'alcool et de mésusage de drogues persiste.

Faire face au TDAH et à la dépendance à l'alcool peut être difficile, mais vous pouvez changer et vous améliorer grâce au bon traitement et au soutien adéquat. Si vous avez besoin d'aide pour le TDAH et la consommation d'alcool, de nombreuses ressources et groupes de soutien existent en ligne.

Apprendre auprès de personnes vivant également des troubles liés à la consommation d'alcool peut fournir des informations précieuses et vous aider à développer les compétences d'adaptation efficaces nécessaires pour réduire ou arrêter de boire.

Voici quelques conseils que vous voudrez peut-être prendre en compte pour prévenir la toxicomanie tout en ayant des symptômes de TDAH :

Obtenez un diagnostic approprié du TDAH.

Apprendre comment vos symptômes de TDAH se manifestent au quotidien peut vous aider à progresser sur la voie de la guérison. Le savoir, c'est le pouvoir, et traiter quelque chose que vous connaissez plutôt que quelque chose que vous ne connaissez pas est plus facile.

Rejoignez des groupes de soutien pour le TDAH.

Rejoindre un groupe de soutien pour le TDAH peut vous aider à comprendre votre condition. Rappelez-vous que le TDAH de chaque personne peut se manifester différemment, mais savoir que vous n'êtes pas seul vous aidera à surmonter les sentiments d'isolement.

Prévenez l'abus ultérieur de substances.

Si vous êtes un jeune adulte atteint de TDAH, essayez de vous limiter et de briser l'habitude de consommation d'alcool précoce. Consommer de l'alcool avec modération peut réduire les risques d'un trouble de l'usage de l'alcool ultérieur. Cela est particulièrement vrai si vous avez des antécédents de TDAH pendant l'enfance, car cela constitue un facteur de risque de mésusage d'alcool ou de dépendance aux drogues à l'âge adulte.

Essayez les thérapies comportementales et les programmes de traitement.

Les adultes ayant des symptômes de TDAH qui abusent déjà de l'alcool peuvent trouver la thérapie comportementale utile. La thérapie comportementale peut aider les patients à comprendre les motivations derrière certaines compulsions. La recherche a révélé son efficacité dans le traitement des addictions chez les personnes atteintes de TDAH en gérant et en réduisant leur consommation d'alcool.

Attention aux interactions avec les médicaments pour le TDAH.

Si vous prenez des médicaments pour le TDAH, discutez avec votre professionnel de la santé de la sécurité de la consommation d'alcool pour éviter les complications potentielles.

Réévaluez vos situations sociales.

Limitez les situations impliquant de l'alcool, en particulier si cela conduit habituellement à une consommation excessive. Essayez de participer à des événements sociaux qui ne tournent pas autour de la consommation d'alcool ou de drogues.

Prenez des mesures préventives.

Rappelez-vous que laisser un trouble de l'usage de l'alcool sans traitement peut entraîner une consommation ultérieure de substances. Comprenez les répercussions des deux situations et prenez des mesures proactives pour les prévenir. Informez-vous sur l'abus de substances et son impact sur votre bien-être, votre santé physique et ceux qui vous aiment.

Demandez de l'aide.

Si vous sentez que vous ne pouvez pas arrêter, demandez à votre famille et à vos amis d'intervenir pour montrer votre engagement à changer. Vous devriez également consulter un médecin qui ne vous jugera pas, comme un médecin de confiance.

Obtenez un soutien émotionnel.

Demandez du soutien à d'autres personnes si vous luttez avec un trouble de l'usage de l'alcool associé au TDAH. Rappelez-vous que vous n'avez pas à affronter les défis seul.

Restez déterminé(e).

Gérer la consommation de substances et les symptômes du TDAH est un défi. Mais avec de la compassion envers vous-même, un contrôle des impulsions, de la pratique et de la détermination, vous pouvez créer une meilleure vie pour vous-même et votre entourage.

Conclusion

La gestion des symptômes du TDAH chez l'adulte peut être suffisamment difficile en soi. Ce défi est encore amplifié par l'abus d'alcool et les troubles de l'usage de substances. Laisser ces problèmes sans traitement peut entraîner des conséquences néfastes, y compris un risque accru de troubles liés à la consommation de substances à l'avenir et une aggravation des problèmes de santé mentale sous-jacents.

En donnant la priorité au traitement du TDAH et en pratiquant une consommation modérée d'alcool, le risque de ces complications peut être réduit ou évité. Il est important de se rappeler que, bien que l'alcool puisse temporairement atténuer les symptômes du TDAH, il peut créer des problèmes plus importants à long terme.

En acquérant des informations pertinentes et en comprenant les liens entre le TDAH, la consommation d'alcool et l'abus de substances, les adultes atteints de TDAH peuvent gérer efficacement leurs symptômes et prendre des décisions éclairées pour leur bien-être.

Livre d'auto-évaluation du TDAH

Visualisez et évaluez 25 traits du TDAH et comprenez comment ils affectent votre vie. Le cahier contient 61 pages avec des exemples visuels.

En savoir plus
Could it be ADHD? The Self-Assessment Workbook by The Mini ADHD Coach.

ADHD and Alcohol: Foire Aux Questions (FAQ)

Puis-je boire de l'alcool si je prends des médicaments pour le TDAH ?

Il est préférable de consulter votre professionnel de la santé mentale ou votre médecin pour comprendre à quel point cela est sûr pour vous. Connaître les complications potentielles de la combinaison d'alcool et de médicaments pour le TDAH est essentiel.

Que dois-je faire si je souffre de Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH) et de Trouble de l'Usage d'Alcool ?

Il est essentiel de chercher une aide professionnelle immédiate, car le fait de ne pas traiter les deux affections peut être dangereux.

Quel est le lien entre le TDAH et la consommation excessive d'alcool ?

La relation entre le TDAH et la consommation excessive d'alcool n'est pas entièrement comprise. Certaines recherches suggèrent que l'alcool affecte les symptômes du TDAH, tandis que d'autres études indiquent une prévalence plus élevée du TDAH chez les personnes recevant un traitement pour l'alcoolisme. Les personnes atteintes de TDAH peuvent se tourner vers l'alcool comme forme d'automédication.

Share this article on Social Media

Help us raise awareness around ADHD, let's spread ADHD love and support to all that need it.

If you liked this article you are going to like these ones:

Check out more content about similar topics: