TDAH et sommeil

Le lien entre le TDAH et le sommeil

Le TDAH peut affecter le sommeil et les habitudes de sommeil d'une personne. La recherche suggère que le TDAH et les troubles du sommeil peuvent souvent coexister l'un avec l'autre. Mais pourquoi en est-il ainsi ?  

Published on
29/9/2022
Updated on
7/2/2023
estimated reading time
minutes

écrit par

Alice

The mini Adhd coach

Reviewed by

Dans cet article

Reviewed by

A word form our expert

Le lien entre le TDAH et le sommeil

Il y a donc cette fois où je devais terminer certains projets et où j'ai dû prendre du café pour garder mon cerveau actif tout en effectuant ces tâches qui doivent être accomplies dans la journée. J'ai consommé deux tasses de café infusé à froid, j'ai palpité pendant les deux ou trois heures qui ont suivi et je n'ai pas obtenu le petit coup de pouce que le café aurait dû me donner pour terminer ce que j'avais à faire. Le TDAH et le café ne me conviennent pas. Mais certaines personnes que je connais ont une relation harmonieuse avec la caféine.

Mais j'aimerais aborder un problème plus urgent que ma consommation de caféine. Le fait que j'aie besoin de rester éveillé tôt le matin en consommant un autre café plein d'énergie me paraît tout à fait discutable. Je ne suis pas une personne du matin. J'ai du mal à me lever lorsque mon réveil sonne. Après avoir dormi pendant près de six heures, l'épuisement que je ressens le jour suivant est toujours là. Le TDAH joue un rôle important dans ma lutte avec les matins et avant d'aller au lit. Parfois, les personnes atteintes du TDAH ont tendance à avoir des problèmes de sommeil, et c'est peut-être parce que c'est ainsi que nous sommes câblés.

Une enquête menée par la National Sleep Foundation a montré que les enfants souffrant de TDAH ont plus de difficultés à s'endormir et à rester endormis que ceux qui ne souffrent pas de TDAH. Le rapport indique également que le sommeil devient insaisissable et souvent difficile à mesure que la personne atteinte du TDAH grandit. Mais qu'est-ce qui fait que le TDAH et le sommeil nous empêchent d'avoir une bonne nuit de repos ?

Problèmes de sommeil et trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention

Dans une étude beaucoup plus spécifique visant à corréler la comorbidité entre le TDAH et les troubles du sommeil courants, 43% des adultes atteints de TDAH souffrent également d'insomnie. La même recherche a également révélé que 41% des personnes interrogées ont des difficultés à dormir pendant une longue durée et ont parfois un retard de sommeil. Ces personnes qui ont une mauvaise qualité de sommeil ont également plus de difficultés à être attentives le lendemain.

Le TDAH et les troubles du sommeil peuvent se conjuguer, vous empêchant de bien dormir la nuit et vous donnant une somnolence diurne lorsque vous avez besoin de faire le plus gros de votre travail. Selon la même étude, le diagnostic du TDAH chez l'adulte peut vous apporter de nombreux troubles du sommeil, qu'il soit classé dans la catégorie Inattention prédominante, Hyperactivité prédominante ou Combinaison.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les personnes atteintes du TDAH ont des difficultés à dormir. Certains symptômes du TDAH peuvent en être la cause directe. Et parfois, nous devons nous adapter à notre environnement de sommeil et avoir une certaine hygiène du sommeil pour nous aider à gérer nos problèmes de sommeil. Cependant, les troubles du sommeil peuvent toujours survenir même si nous disposons de l'environnement le plus confortable et de la routine du coucher la plus douillette. Mais vous demandez-vous pourquoi les personnes atteintes du TDAH ne dorment pas suffisamment ?

Que se passe-t-il dans le cerveau d'un TDAH hyperactif ?

Le TDAH ne se présente pas seulement comme une personne dotée d'une énergie illimitée et qui ne peut pas rester assise. Il existe d'autres sous-catégories de TDAH. Elles ne sont souvent pas diagnostiquées facilement en raison de symptômes difficiles à repérer, tels que la difficulté à rester concentré, à organiser les tâches et les activités quotidiennes, et à gérer le temps. Ces caractéristiques du TDAH peuvent aller à l'intérieur du cerveau d'une personne atteinte de TDAH et parfois ne se reflètent pas sur une personne physiquement. L'hyperactivité peut se produire à l'intérieur du cerveau d'une personne au lieu d'avoir une sortie pour libérer tout cet excès d'énergie.

Le fait d'avoir des pensées qui s'emballent peut amener une personne atteinte du TDAH à se battre avec son lit au fil du temps, et notre cerveau TDAH est souvent victorieux en faisant tourner différents scénarios dans notre tête. La surpensée peut parfois faire partie de notre "programme" normal de sommeil. C'est juste que cela nous rend plus nerveux que somnolents. Et lorsque ce cerveau hyperactif tourne en rond, des problèmes de sommeil peuvent survenir, nous privant de sommeil et nous rendant moins fonctionnels le jour suivant.

Nos habitudes de sommeil sont parfois perturbées lorsque nous pensons à trop de choses. Parfois, nous nous inquiétons de l'avenir, les incertitudes peuvent nous frapper durement, ou nous pensons souvent à des erreurs que nous n'aurions pas dû faire. Ces facteurs peuvent contribuer à une mauvaise hygiène du sommeil et, lorsque nous décidons finalement de nous endormir, le sommeil agité devient notre nouveau meilleur ami.

Qu'en est-il du sommeil et du TDAH ?

Avoir un cerveau hyperactif la nuit peut vous empêcher de dormir profondément et d'obtenir le repos réglementaire dont votre corps a besoin. Vous vous êtes peut-être couché sur votre lit aux alentours de 21 heures, mais votre sommeil durera probablement assez longtemps après minuit, ou pire encore, avant le lever du soleil.

Avez-vous déjà éprouvé un corps fatigué et voulu dormir si fort, mais votre cerveau TDAH ne vous laisse pas faire ? C'est la relation compliquée entre le TDAH et le sommeil. Même si vous êtes épuisé et que vous voulez être assommé et arrêter toute cette activité cérébrale pendant un moment, votre cerveau TDAH ne vous laissera pas faire.

De plus, le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) présente certains symptômes qui peuvent nous empêcher de dormir la nuit. Ces symptômes courants font qu'il nous est difficile de nous endormir rapidement et d'avoir une bonne nuit de repos. Il est important de noter que toutes les personnes atteintes du TDAH ne connaissent pas les mêmes problèmes de sommeil.

  • Facilement distrait

Avez-vous essayé de faire défiler la page Facebook Reels ou For You de Tiktok ? Il y a beaucoup de choses que l'on ne peut pas arrêter rapidement. Même si nous sommes parfois conscients que nous devrions dormir, nous nous retrouvons souvent engagés dans une autre activité qui n'est pas liée au sommeil. Le fait est que nous ne pouvons pas nous arrêter et nous endormir. Le lendemain, nous aurons toujours du mal à nous réveiller.

  • Sensibilité au son ou surcharge sensorielle

Il arrive également que les difficultés de sommeil soient toujours présentes à cause de nos problèmes de sensibilité sensorielle. S'il y a une légère différence de température, nous aurons très probablement du mal à dormir. Trop de bruit provenant d'une rue animée ? Cela nous empêchera de dormir toute la nuit. La lumière est déjà éteinte et vous voulez que la chambre reste sombre ? Cela va perturber notre sommeil. Il est difficile de trouver le juste milieu entre le sommeil et les personnes atteintes du TDAH.

  • Impulsivité

Lorsque vous êtes sur le point de dormir, et que tout est déjà prêt, vous remarquez que des vêtements propres attendent d'être rangés, et vous avez toujours cette envie de les finir rapidement. Lorsque vous avez presque terminé, vous remarquez que la garde-robe a besoin d'être nettoyée davantage. Parfois, nous manquons de maîtrise de soi et faisons ces choses au lieu de bien dormir..

  • Difficulté à gérer les émotions

Lorsque nous sommes dans la joie et le bonheur d'une relation naissante ou dans un état de deuil, de colère ou d'anxiété, ces émotions peuvent affecter de manière significative nos habitudes de sommeil. Les personnes atteintes de TDAH ont du mal à gérer leurs sentiments, ce qui aggrave les problèmes de sommeil. Nos émotions peuvent parfois nous empêcher d'avoir une routine cohérente à l'heure du coucher, ce qui complique encore plus nos problèmes de sommeil.

Sans compter les médicaments contre le TDAH que tu prendras si ton professionnel de la santé mentale te le conseille. Parfois, ces médicaments peuvent avoir pour effet secondaire de te faire dormir une fois que tu les as pris. Une fois le médicament pris, la plupart du temps, le rythme de sommeil de votre corps en sera perturbé.

Un autre aspect du TDAH et du sommeil est la présence de situations de comorbidité causées par l'un et l'autre. Parfois, si cette perturbation des habitudes de sommeil n'est pas traitée dès le début, elle peut devenir une condition plus sérieuse et plus problématique affectant votre santé mentale.

Visualisez vos traits liés au TDAH

Découvrez où vous vous situez dans le spectre du TDAH en répondant à 28 questions inspirées de l'Échelle d'Auto-évaluation pour Adultes (ASRS).

Faites le test gratuitement !

Te demandes-tu pourquoi ton cerveau TDAH est plus actif la nuit ?

Êtes-vous comme moi, qui fonctionne mieux pendant la nuit ? Il y a des tâches spécifiques sur lesquelles je ne peux me concentrer et m'hyperfocaliser que pendant la nuit et que je ne peux pas faire pendant la journée. Cela me fait me demander ce que mon TDAH a à voir avec cela ? S'agit-il d'une bonne pratique d'hygiène du sommeil ?

Après des recherches et des analyses approfondies, il s'avère que cela a toujours quelque chose à voir avec notre capacité à nous concentrer et à réagir aux stimuli et aux environnements perturbants. Pendant la journée, les gens sont généralement éveillés, et il y a plus de stimuli ou d'activités qui nous entourent. Il nous est donc difficile de maintenir notre capacité d'attention et de nous concentrer sur ce que nous devons accomplir dans notre travail. Les risques d'être dérangé pendant la journée sont beaucoup plus importants que lorsque nous effectuons nos tâches la nuit.

L'expérience de l'hyperfocalisation la nuit peut également augmenter la productivité en raison de perturbations plus mineures. C'est pourquoi de nombreux adultes TDAH se sentent productifs la nuit. Le calme et la sérénité que nous avons tendance à apprécier s'ajoutent à l'hyperfocalisation que nous pensons. Les distractions sont moins susceptibles de nous déranger parce qu'il n'y a pas beaucoup de gens autour qui essaient d'attirer notre attention.

Pendant la nuit, vous êtes comme la seule personne éveillée. C'est comme si vous aviez votre temps à minuit, quand tout le monde dort profondément et ne vous dérange pas avec leur présence ou le niveau de bruit autour de vous.

Les différents troubles du sommeil que vous pouvez rencontrer

Les troubles du sommeil sont le temps que vous passez à dormir qui est soit plus court que d'habitude, soit plus long que ce qui est recommandé pour votre âge. On dit que de nombreux patients atteints de TDAH souffrent d'un trouble du sommeil, tandis que d'autres peuvent même être diagnostiqués avec un tel trouble.

La présence d'un sommeil adéquat et relaxant, en particulier pour les personnes souffrant de TDAH, est essentielle pour un mode de vie plus frais et plus sain. En outre, un sommeil suffisant peut renforcer la capacité d'une personne à faire face aux défis quotidiens.

Mais si ces conditions ne sont pas remplies, vous devez vous adresser à votre spécialiste du sommeil pour obtenir une aide supplémentaire. Il se peut que vous souffriez de troubles du sommeil qui vous empêchent de compléter votre besoin quotidien de sommeil pour fonctionner correctement le jour suivant. Voici quelques-uns des troubles du sommeil dont vous pouvez souffrir :

  • La narcolepsie est un trouble du sommeil impliquant des envies incontrôlables de dormir à des moments aléatoires. Même si vous êtes en train de faire quelque chose, même si vous vous amusez et que vous vous réjouissez, le patient narcoleptique éprouve une somnolence diurne excessive qui peut le faire s'évanouir ou perdre connaissance à tout moment.
  • L'apnée du sommeil est un trouble du sommeil qui se traduit par des pauses respiratoires pendant le sommeil. Ces intervalles d'absence de respiration peuvent durer suffisamment longtemps pour que vous vous réveilliez et vous en rendiez compte avant de vous rendormir. L'apnée obstructive du sommeil entraîne également des ronflements, ce qui vous prive de l'oxygène dont votre corps a besoin.
  • On parle d'insomnie lorsqu'on ne parvient pas à s'endormir ou à rester endormi le soir, ce qui entraîne une sensation de fatigue pendant la journée. Les personnes souffrant d'insomnie peuvent mettre plusieurs heures avant de s'endormir ; une fois endormies, elles peuvent se réveiller au milieu de la nuit ou tôt le matin. En outre, les patients insomniaques éprouvent des difficultés à se rendormir lorsqu'ils sont réveillés pendant les heures de sommeil.
  • Le somnambulisme et le bavardage sont des troubles du sommeil qui vous poussent à faire certaines activités alors que vous êtes encore endormi dans votre lit. Les somnambules, par exemple, peuvent se lever de leur lit et errer sans but dans la maison. Ils peuvent même marmonner quelque chose d'incohérent ou produire des sons aléatoires qui n'ont aucun sens.
  • Les terreurs nocturnes sont une affection qui survient généralement chez les enfants, mais qui peut également toucher les adultes souffrant de troubles du sommeil. Les terreurs nocturnes amènent généralement le patient à s'asseoir dans son lit, à crier et à agiter les bras, les yeux écarquillés, sans se rendre compte de ce qui l'entoure.
  • Le trouble du comportement en sommeil paradoxal consiste à mettre en scène ses rêves en donnant des coups de pied, des coups de poing et en criant pendant le sommeil. Lorsqu'une personne est atteinte du trouble du comportement en sommeil paradoxal, elle ne s'en souvient généralement pas le lendemain, même si elle dort à côté d'une autre personne qui en a fait l'expérience.
  • Les troubles du sommeil liés au rythme circadien sont une affection qui entraîne un dérèglement de l'horloge biologique interne et une perturbation des heures habituelles de sommeil et d'éveil. Les personnes atteintes de ce type de trouble du sommeil peuvent s'allonger et fermer les yeux le soir, mais ne se sentent pas suffisamment fatiguées pour s'endormir.
  • Le syndrome des jambes sans repos est un trouble qui provoque une envie de bouger les jambes pendant le sommeil. Cela se produit en raison de l'inconfort des jambes, ce qui rend difficile de s'endormir et de rester endormi.

Ce ne sont là que quelques-uns des troubles du sommeil les plus courants. Si vous ressentez l'un de ces symptômes, n'oubliez pas d'en parler à votre médecin afin qu'il vous apporte rapidement l'aide appropriée. Il est nécessaire de demander de l'aide si ces troubles du sommeil vous empêchent de bien fonctionner le lendemain.

Il y a des moments où le TDAH et le sommeil peuvent vous gêner et vous empêcher de bien fonctionner pendant la journée ou vous donner des difficultés d'attention. Vous pouvez essayer une approche différente pour gérer ces difficultés en en parlant à votre médecin. Vous pouvez également demander l'aide d'un spécialiste du sommeil pour déterminer si vous avez un trouble du sommeil à l'origine de ces problèmes. En réglant ces problèmes le plus tôt possible, vous pourrez obtenir la qualité de vie que vous méritez.

Livre d'auto-évaluation du TDAH

Visualisez et évaluez 25 traits du TDAH et comprenez comment ils affectent votre vie. Le cahier contient 61 pages avec des exemples visuels.

En savoir plus
Could it be ADHD? The Self-Assessment Workbook by The Mini ADHD Coach.

FAQ sur le sommeil du TDAH (Foire aux questions)

Quels sont les effets secondaires les plus fréquents de la prise de poids ?

Si vous regardez les signes et symptômes officiels du TDAH, le fait d'avoir un problème de sommeil n'en fait PAS partie. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il n'y a pas de lien entre les deux. En fait, des rapports indiquent que de nombreuses personnes atteintes de ce trouble neurodivergent souffrent également d'un certain type de problème de sommeil. Cela peut être dû à certaines caractéristiques, comme le fait d'avoir des pensées hyperactives, d'être plus productif la nuit et d'avoir une surcharge sensorielle.

Quels sont les troubles du sommeil les plus courants chez les personnes souffrant de TDAH ?

Les troubles du sommeil les plus courants sont l'insomnie, l'apnée du sommeil, le syndrome des jambes sans repos et les troubles du rythme circadien.

Comment faire face aux problèmes de sommeil lorsque l'on souffre d'un TDAH ?

L'étape la plus importante consiste à consulter un médecin ou un spécialiste du sommeil afin de déterminer si vous souffrez effectivement d'un trouble du sommeil. À partir de là, vous pourrez trouver des moyens d'avoir un sommeil de bonne qualité chaque nuit.

Share this article on Social Media

Help us raise awareness around ADHD, let's spread ADHD love and support to all that need it.

If you liked this article you are going to like these ones:

Check out more content about similar topics: