Auto-stimulation dans le TDAH

Auto-stimulation dans le TDAH

Les comportements d'auto-stimulation, également connus sous le nom de comportements auto-stimulants, sont courants parmi les individus atteints du Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité (TDAH). Dans le TDAH, l'auto-stimulation peut inclure se ronger les ongles, des mouvements répétitifs, et répéter des sons, pour n'en nommer que quelques-uns. La principale motivation derrière l'auto-stimulation dans le TDAH est généralement l'auto-apaisement. Cependant, parfois, l'auto-stimulation interfère avec la sécurité et les relations d'une personne et peut même conduire à des blessures. Dans cet article, nous explorerons le concept de l' "auto-stimulation TDAH", ce qui peut déclencher l'auto-stimulation, et comment reprendre le contrôle si vos comportements d'auto-stimulation commencent à vous affecter négativement.

Published on
14/11/2022
Updated on
7/2/2023
estimated reading time
minutes

écrit par

Alice

The mini Adhd coach

Reviewed by

Dans cet article

Reviewed by

A word form our expert

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

TDAH et Comportement d'Auto-Stimulation

Quand je suis agité ou que j'ai besoin de me concentrer sur une tâche ennuyeuse, il m'arrive souvent de mâcher mon stylo ou de fredonner un air entraînant qui me trotte dans la tête. Je ne remarque pas toujours quand je me livre à ces comportements d'auto-stimulation, mais quand c'est le cas, je réalise que cela m'aide à me calmer et à me concentrer. 🧘

L'auto-stimulation est courante chez les personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA) pour soulager le stress, se distraire d'un environnement difficile, et s'apaiser lorsqu'elles se sentent débordées.

Cependant, certaines recherches suggèrent que les personnes atteintes de TDAH peuvent également pratiquer l'auto-stimulation. Malgré les différences dans le fonctionnement cérébral, les deux groupes ont des difficultés avec les fonctions exécutives, la concentration, la régulation émotionnelle et l'impulsivité. 🧠

Mais pourquoi certaines personnes atteintes de TDAH ont-elles des comportements d'auto-stimulation ? Ce comportement est-il nuisible ou perturbateur ? Quels types d'auto-stimulations sont courants chez les personnes atteintes de TDAH ? Explorons davantage ces comportements. 👇

Quels sont les comportements d'auto-stimulation ?

L'auto-stimulation, ou "stimming", fait référence à des mouvements ou des bruits qui ne semblent avoir aucune utilité apparente. Ceux qui souffrent de TDAH peuvent avoir des comportements d'auto-stimulation en réponse à une stimulation, à l'ennui ou au stress. L'auto-stimulation peut également survenir comme un moyen de trouver un soulagement face aux symptômes du TDAH tels que la surcharge sensorielle ou, à l'opposé du spectre, une sensation de sous-stimulation. 🥱

En plus de l'auto-stimulation liée au TDAH, les gens peuvent avoir ce type de comportement pour d'autres raisons. Par exemple, une maladie mentale telle que l'anxiété ou le trouble d'anxiété sociale peut déclencher de l'auto-stimulation lorsqu'on est confronté à de l'anxiété ou à un environnement peu familier ou désagréable. D'autres exemples d'auto-stimulation non autistique incluent les troubles tics, le syndrome de la Tourette et les troubles du développement.

Comme les personnes autistes, certaines personnes atteintes de TDAH ont fréquemment des comportements d'auto-stimulation. Cela peut impliquer de faire rebondir les jambes, de battre des mains, de faire des mouvements répétitifs avec les doigts ou de produire des sons répétitifs. Des auto-stimulations plus extrêmes, comme se ronger les ongles ou se pincer la peau, peuvent devenir destructrices. 🤯

Cependant, les comportements d'auto-stimulation liés au TDAH aident souvent à améliorer la concentration, à soulager l'inconfort ou à combattre l'ennui. En redirigeant l'énergie négative, ils peuvent être des mécanismes d'adaptation. 💜 La prise de conscience de quels auto-stimulations pourraient être nuisibles est essentielle. Ainsi, nous pouvons mieux gérer ces comportements.

Exemples de comportements d'auto-stimulation dans le TDAH

Comme les individus atteints de Trouble du Spectre de l'Autisme (TSA), chaque comportement d'auto-stimulation est unique pour chaque personne souffrant de TDAH. Cependant, il existe quelques comportements d'auto-stimulation qui semblent être les plus courants. 👇

Auto-stimulation Orale

Ce comportement d'auto-stimulation comprend le fait de mordre des objets ou de mâcher des articles non comestibles tels que des stylos ou des manches de chemise. Dans les cas plus graves, cela peut impliquer des comportements tels que manger des mèches de cheveux (trichophagie). 👄

Auto-stimulation Verbale

L'auto-stimulation vocale comprend des sons ou des bruits répétitifs tels que des grognements, des clics de langue, des sifflements ou des fredonnements. L'auto-stimulation verbale survient souvent lorsque les personnes atteintes de TDAH sont plongées dans leurs pensées ou tentent de se concentrer. 💬

Auto-stimulation Visuelle

L'auto-stimulation visuelle consiste à s'engager dans des activités qui impliquent de disposer des objets de manière symétrique, d'aligner des objets ou de tracer des motifs.

Cela peut également inclure le fait de fixer des objets en mouvement ou d'être attiré par des motifs, la symétrie et des couleurs vives. 👀

Auto-stimulation Auditive

L'auto-stimulation auditive comprend des comportements tels qu'écouter de la musique ou des sons à des volumes élevés pour bloquer les stimuli externes.

Les auto-stimulations auditives courantes pour les personnes atteintes de TDAH comprennent la répétition de mots, l'imitation de sons ou le fredonnement pour aider à se concentrer et soulager l'ennui. 👂

Auto-stimulation Vestibulaire

Elle concerne des mouvements liés à l'équilibre et aux compétences motrices, tels que marcher sur la pointe des pieds, maintenir des schémas de marche spécifiques, balancer les bras ou tourner sur soi-même. Ces comportements peuvent aider les personnes atteintes de TDAH à se concentrer et à gérer l'anxiété. 💃

Auto-stimulation Olfactive

Déclenchée par le fait de renifler ou de sentir des objets, cherchant des odeurs fortes à des fins apaisantes. Certaines personnes atteintes de TDAH peuvent sentir régulièrement leurs mains, leurs vêtements ou des objets parfumés. 👃

Auto-stimulation Tactile

Il s'agit de s'engager dans des sensations tactiles en frottant les doigts contre des textures, en brossant compulsivement les cheveux ou la peau, ou en jouant avec les vêtements. Ces comportements procurent un sentiment de calme et de concentration. 👏

Bien que chacun s'auto-stimule différemment, les raisons derrière cela impliquent généralement une forme d'apaisement ou une intention d'améliorer la concentration et l'attention. 🔎

Visualisez vos traits liés au TDAH

Découvrez où vous vous situez dans le spectre du TDAH en répondant à 28 questions inspirées de l'Échelle d'Auto-évaluation pour Adultes (ASRS).

Faites le test gratuitement !

Pourquoi Certaines Personnes Considèrent-elles l'Auto-Stimulation Comme un Comportement Indésirable?

Bien que l'auto-stimulation vise à calmer et à concentrer, elle peut sembler perturbatrice, intense ou non maîtrisée. En s'auto-stimulant, une personne peut paraître absente, désintéressée ou irrespectueuse. Les comportements répétitifs peuvent agacer les autres. 😞

Par exemple, des mouvements bruyants comme le tapotement des doigts ou le rebondissement des jambes peuvent déranger les personnes à proximité. Au travail, à l'école ou à l'université, les auto-stimulations peuvent sembler inappropriées ou non professionnelles. 😬

Comprendre nos tendances à l'auto-stimulation et apprendre à les gérer lorsque cela est nécessaire est important. Il n'est pas toujours nécessaire de cesser de s'auto-stimuler - le plus souvent, cela sert un but important.

Cependant, elles peuvent involontairement déranger les autres ou causer des malentendus. La prise de conscience et les compétences d'auto-régulation aident à éviter que l'auto-stimulation n'interfère avec les relations ou nos objectifs. 👍

Comment Gérer Sainement les Comportements d'Auto-Stimulation

Voici quelques conseils pour maintenir les comportements d'auto-stimulation sains. 👇

  • Évitez les auto-stimulations qui peuvent causer un préjudice, comme se piquer la peau, tirer les cheveux ou ronger les ongles au point de se blesser. Trouvez d'autres façons de vous apaiser, si possible.
  • Soyez conscient des auto-stimulations qui peuvent déranger les autres, comme des vocalisations fortes ou des agitations qui font trembler une table partagée. Auto-stimulez-vous discrètement si nécessaire ou expliquez vos besoins aux autres.
  • Prenez des pauses entre les auto-stimulations répétitives pour éviter de vous blesser ou d'interférer avec des tâches. Mettez en place des rappels pour vous sortir d'un état de transe ou d'hyperconcentration si nécessaire.
  • Ayez toujours des jouets à manipuler à portée de main pour satisfaire vos besoins sensoriels et rediriger l'énergie négative. Des objets comme des bijoux à faire tourner, des balles anti-stress, des spinners ou des bijoux à mâcher peuvent aider.
  • Si une auto-stimulation vous préoccupe ou provoque une détresse significative lorsque vous ne pouvez pas la faire, envisagez de chercher de l'aide pour trouver une alternative plus saine.
  • Auto-stimulez-vous consciemment lorsque vous avez besoin d'aide pour vous concentrer ou vous calmer. Les auto-stimulations contrôlées peuvent optimiser votre fonctionnalité.
  • Notez si de nouvelles auto-stimulations apparaissent en période de stress intense. Adressez-vous à la cause profonde et évitez les mécanismes d'adaptation nuisibles.
  • Essayez de respecter les besoins sensoriels des autres et écoutez si votre auto-stimulation dérange quelqu'un.
  • Expliquez votre auto-stimulation à vos proches pour qu'ils comprennent que ce n'est pas un comportement sans signification.

L'objectif n'est pas d'éliminer entièrement les auto-stimulations bénéfiques, mais de minimiser les perturbations et les préjudices.

Avec compréhension et gestion, nous pouvons nous auto-stimuler de manière à ce que cela fonctionne pour nous tout en conservant le respect mutuel et en cultivant des relations avec nos proches et collègues. 🥰

Conclusion

L'auto-stimulation est une technique courante d'apaisement pour ceux atteints de TDAH et d'autres conditions. Bien que ces comportements puissent sembler inhabituels ou perturbateurs pour les autres, ils ont une fonction essentielle. Les gens s'auto-stimulent pour gérer leurs émotions, se concentrer et répondre à leurs besoins sensoriels.

Plutôt que de chercher à éliminer complètement les auto-stimulations, nous pouvons développer une maîtrise de soi concernant notre auto-stimulation. De nombreuses options pour soutenir cela incluent des jouets à manipuler, mâcher du chewing-gum, des balles anti-stress, et la musique.

Rappelez-vous, le but n'est pas toujours d'éviter ou de réduire l'auto-stimulation. Parfois, il s'agit d'apprendre comment répondre à nos besoins sensoriels tout en minimisant la perturbation pour les autres ou en ne nous causant pas de préjudice.

En fin de compte, l'auto-stimulation est une réponse naturelle et un mécanisme d'adaptation pour de nombreuses personnes neurodiverses. Avec l'acceptation et des stratégies d'auto-régulation, nous pouvons conserver les avantages tout en réduisant tout frottement involontaire.

Il s'agit de s'auto-stimuler de manière intelligente - en restant centré sur nous-mêmes tout en maintenant une compréhension mutuelle avec ceux qui nous entourent.

Livre d'auto-évaluation du TDAH

Visualisez et évaluez 25 traits du TDAH et comprenez comment ils affectent votre vie. Le cahier contient 61 pages avec des exemples visuels.

En savoir plus
Could it be ADHD? The Self-Assessment Workbook by The Mini ADHD Coach.

FAQ Le TDAH et l'Auto-Stimulation (Foire Aux Questions)

Le stimming est-il courant dans le TDAH ?

Oui, les comportements d'auto-stimulation sont courants parmi ceux atteints de TDAH. Les mouvements physiques répétés ou les sons peuvent aider de nombreuses personnes à rester calmes, à se concentrer et à soulager l'agitation.

Que signifie s'auto-stimuler avec le TDAH ?

L'auto-stimulation fait référence à des comportements d'apaisement qui fournissent une entrée sensorielle pour quelqu'un atteint de TDAH ou de TSA. Cette stimulation peut aider à gérer l'énergie, l'anxiété, l'ennui ou les distractions.

Quels sont quelques exemples d'auto-stimulation ?

L'auto-stimulation se manifeste différemment pour chaque individu. Cependant, les auto-stimulations courantes pour ceux atteints de TDAH incluent : Jouer avec les mains ou les pieds Taper des doigts ou secouer les jambes Mâcher des stylos ou des ongles Gratter la peau Sentir des parfums ou des vêtements Fredonner, siffler ou faire des sons Se balancer, marcher ou sauter Tourner ou jouer avec les cheveux Agiter les mains ou les bras

Share this article on Social Media

Help us raise awareness around ADHD, let's spread ADHD love and support to all that need it.

If you liked this article you are going to like these ones:

Check out more content about similar topics: